CYCLO 4 HAUT AGENAIS

CYCLO 4 HAUT AGENAIS

RETOUR EN IMAGES SUR LE WEEK-END SPORTIF, CULTUREL ET FESTIF DE CYCLO 4 A FIGEAC DU 10 AU 12 SEPTEMBRE

FIGEAC (46)

 

vendredi 10 au dimanche 12 septembre 2021

 

week-end sportif, culturel et festif en Pays Figeacois

 

Faute de pouvoir bénéficier de la sortie du week-end prolongé de l'Ascension en Ariège, et ce pour la deuxième année consécutive, les licenciés les plus assidus de CYCLO 4 avaient demandé à pouvoir s'inscrire sur une sortie en automne dans une destination proche de leur domicile et sur un week-end.

 

Ils ont été écoutés par le Conseil d'Administration de CYCLO 4 qui leur a proposé un séjour au domaine du Surgié à FIGEAC (46) pour 3 jours alliant sport, culture et convivialité.

 

Nous étions logés dans la résidence "les oustalous" du village de vacances

 

dans des appartements comportant chacun deux chambres indépendantes (sanitaires et accès privatif pour chaque chambre) et une pièce commune (séjour, cuisine dont nous nous servions uniquement pour remiser les vélos après les sorties. En effet le planning établi ne laissa pas de temps au participant de musarder dans les appartements.

La salle de restaurant

et sa terrasse où nous nous réunissions après les activités.

La terrasse donait sur un vaste espace vert arboré et magnifiquement entretenu bordant un lac formé par un barrage sur le Célé.

 

Ce fut 9 couples qui s'inscrivirent à ce séjour, les plus assidus aux sorties hebdomadaires de CYCLO 4, pour bénéficier enfin de nouveaux moments de partage amicaux.

Auguste et Jacqueline DE COPPI

Anne Marie et Robert CLARAC

Marylène et Robert POMMIER

Brigitte et Christian BALSE qui enchainait ici un temps de récupération après un stage d'une semaine en altidude dans les Alpes de Haute Provence.

Joël et Marie Claude CAMINADE qui avaient délaissé momentanément leurs protégés du TEAM CYCLO 4 pour les compétitions du week-end

Régine et Robert LALANNE

Edgard et Ricarda VAN CAENEGHEM

et bien sur le Président et son épouse Mauricette et Guy MOLIERAC

 

Il ne manquait que Claude et Nicole CHARETTEUR empêchés par l'accident survenu début août et toujours en convalescence.

Ils auront manqué à tous les participants et leur souvenir fut plusieurs fois évoqué au cours du séjour.

 

Au final nous fument donc 16. Certaines mauvaises langues diraient "petite chambrée" mais en fait ce fut "le groupe idéal" qui a vécu ce séjour en parfaite entente.

 

Comme c'était l'année du "QQEIC" (*) pour relancer la machine CYCLO 4 après quasiment un an et demi de mise en sommeil du fait des contraintes sanitaires COVID-19, tous ont pu bénéficier des largesses du club (en plus des licences et du ripalhou gratuits). En effet en plus d'une participation record au prix du séjour, CYCLO 4 offrait les boissons gratuites d'après match au bar du centre d'hébergement.

(*)  Quoi Qu'Il En Coûte

 

et comme on peut le voir, chacun attendait chaque jour ce moment privilégié

 

 

... et s'en est donné à coeur joie - mais avec modération.

 

La restauration proposée a régalé les convives malgré une salle un peu bruyante du fait de la présence d'autres groupes - ah ces vieux ! De vraies pies !

 

Tables de 16 avec service à l'assiette (entrée, plat, fromages, et dessert)  par un personnel jeune, aimable et très professionnel.

 

Mais rassurez-vous, nous n'avons pas fait que boire et manger. Entre les deux, il y eut :

 

Trois sorties cyclo à la découverte du Pays du Grand Figeac

 

Le premier tracé vers l'Ouest de Figeac en direction de Cajarc pour ensuite revenir en remontant la vallée du Lot en passant à proximité de 

Montbrun

Larroque Toirac et son chateau 

 

Le deuxième tracé vers le nord est en direction des contreforts du Cantal, vers Maurs. Le circuit difficile a débuté dés le départ avec une montée de plus de 3 km à 11% (à froid, ça coupe les jarets) suivi d'une longue descente pour retrouver le Célé et remonter interminablement pendant une quinzaine de kilomètre pour enfin redescendre sur Figeac. Dur ! Dur ! Sauf pour les VAE qui se sont régalés et Christian BALSE qui s'est promené.

Le troisième, tracé à nord ouest de Figeac en direction de Lacapelle Marival avec là aussi un départ en fanfare

avec la montée de l'aiguille de Lissac avec plus de 11% suivie, après une courte descente une remontée de plusieurs kilomètres jusqu'à Reyrevignes pour rejoindre Assier puis revenir sur Figeac en descente (mais pigmentée par 3 kilomètres de remontée à Camburat). Certains ont aimé ; d'autres ont plutôt apprécié que le circuit fut raccourci du fait de l'obligation qui nous était faite de libérer les logements à midi. 

 

Pendant ce temps, les accompagnatrices non pratiquantes du vélo, ne pouvant s'adonner au plaisir de la randonnée pédestre à cause de l'absence de leurs guides habituels, ont agrémenté leur temps de libre en partant à la découverte de Figeac à pied (centre ville à 2 km du village de vacances - soit 4 km A/R).

Ce jour-là Auguste et Edgard (photographe) les accompagnaient dans leur aventure.

Si on regarde bien, deux aller-retour suivi d'un autre pour la visite guidée de la ville, cela fait 12 kilomètres de marche à pied pour chacune (sans compter les promenades en ville). Cela représente en fait près de deux randonnées pédestres prévues au programme.

 

Le samedi après-midi, le groupe était convié au centre de Figeac pour la visite guidée du musée Champollion et de la vieille ville de Figeac.

Bien sur le trajet se fit à pied et dans la bonne humeur

Nous étions attendu par Lydie,notre guide conférencière professionnelle, qui nous accompagna pendant toute l'après-midi.

 

La visite commença par le Musée Champollion devenu depuis quelques années le musée des écritures du monde

Ce musée retrace les étapes qui ont émaillé la vie de Jean François CHAMPOLLION, natif de Figeac, dans son travail de décriptage des hiérogliphe au 19ème siècle. Cet exposé est agrémeté de pièces de collection de l'Egypte ancienne complétant et expliquant le travail accompli.

Dont la momie très bien concervée attribuée à un scribe.

Ce musée est aussi dédié aux écritures anciennes du monde, dont toutes n'ont pas encore été décriptées) jusqu'à l'écriture contemporaine.

Dont une première imprimerie.

La place Champollion vue depuis le balcon du dernier étage du musée.

En zoomant on y voit Robert qui, la fin de la visite sonnée, s'est rué dans les escalier en direction de la sortie pour respirer un peu d'air frais. Il faut dire que la visite de plus d'une heure, dans un espace clos et avec le masque, fut un petit calvaire malgré l'intérêt de l'exposé dsipensé.

 

Heureusement la visite guidée de la vieille ville qui suivit se passa au grand air et sans masque.

Après une brève introduction sur l'originee et l'architecture des maisons Figeacoises, Lydie nous amena à la découverte des petites ruelles de Figeac et de leur patrimoine bâti.

 

 

 

 

 

 

et de ses placettes

 

 

 

 

Exposé de notre guide sur la placette aménagée avec la reproduction agrandie de la pierre de Rosette qui a permis à Champollion le décriptage des hiérogliphes et la vitre couverte d'écritures démontrant la difficulté du décriptage en présence d'éléments perturbateurs comme ici l'arrière et l'avant plan rendant la lecture difficile. Ce dont Champollion a du faire face dans son travail.

 

 

La visite guidée s'est terminée par l'abbatiale Saint Sauveur

 

et sa magnifique chapelle Notre Dame de la Pitié.

 

 

 

 

Lydie, notre guide, nous a apporté tout son savoir sur l'histoire et l'architecture de cette cité. Elle nous a appris par exemple que le deuxième personnage illustre de Figeac était un acteur de cinéma du milieu du vingtième siècle, appelé le Rudolf Valentino d'Hollywood : Charles BOYER.

La visite qui était initialement prévue pour 2 heures au plus s'est au final faite en 3 heures tant le groupe était attentif et intéressé.

 

Nous la quittames avec regret pour rejoindre le village de vacances où après un dernier raffraichissement collectif sur les fonds de CYCLO 4, nous avons commencé la soirée festive.

 

 

Tout d'abord, l'apéritif offert par CYCLO 4 avec un punch accompagné de délicieux petits fours 

Suivi du dîner Figeacois agrémenté d'un vin de Gaillac

et clôturé par la soirée dansante où certains d'entre nous se sont essayé mais ont rapidement renoncé.

 

Le déjeuner du dimanche fut servi en terrasse

 

et s'éternisa dans la mélancolie afin de retarder au maximum le temps de la séparation.

 

Certains voulaient même prolonger leur séjour un jour de plus - dommage c'était complet.

 

Après un dernier au revoir et un merci au personnel attentionné, tout le monde rejoignit son domicile en ayant confimé leur inscription pour la sortie du week-end de l'ascension 2022 en Ariège (où nous serons donc déjà 21 participants).

 

Le temps des communications modernes étaient de retour - "allo Marie Claude ici c'est Brigitte" !laughing

 

Merci à tous pour ces délicieux moments entre amis.

 

A l'année prochaine où nous essaieront de faire encore mieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



13/09/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres